Anesthésie

L'anesthésie est un élément important de la chirurgie. Selon la chirurgie, les principaux facteurs lors du choix du type d'anesthésie sont la sécurité et l'efficacité. L'anesthésie est généralement très sécuritaire. Mais dans les rares occasions où il y a des complications lors d'une chirurgie plastique du visage, elles sont généralement liées à l'anesthésie générale. Heureusement, toutes les procédures de chirurgie faciale pratiquées dans notre centre utilisent l’anesthésie locale avec sédation, alias « sommeil crépusculaire ».

Anesthésie locale avec sédatif

L'anesthésie de type « sommeil crépusculaire » employée dans notre centre consiste d’un anesthésiant local pour endormir la zone à opérer, ou d’un sédatif permettant d'amener la patiente à une phase de rêve au cours de laquelle elle est inconsciente.

Nous pratiquons tout d'abord une injection intra musculaire sur la patiente (par exemple dans la cuisse ou la fesse). Cette injection contient un antidouleur et un sédatif. Alors que le sédatif fait effet dans le système de la patiente, cela la plonge dans un état somnolent et détendu. La nervosité se dissipe, la patiente se sent complètement détendue et très confortable. On lui administre ensuite d'autres médicaments par intra veineuse pour provoquer un sommeil léger ou plus profond, en fonction des besoins spécifiques de la patiente et de la procédure à venir. Une fois que la patiente est dans un état « crépusculaire », Dr Samaha utilise un anesthésiant pour endormir la zone qui devra être opérée et la chirurgie peut alors commencer.

Tout au long de la procédure, la patiente sera endormie. Pendant que Dr Samaha pratique la chirurgie, il vérifie constamment l'état de « somnolence » de la patiente. Il contrôle le degré de sédation ou de « somnolence » en lui administrant des doses supplémentaires de sédatif au cours de la procédure afin de s'assurer qu'elle dort confortablement et qu'elle n'est pas consciente de ce qui l'entoure.

Les avantages de ce type d'anesthésie sont nombreux étant donné qu'elle évite le côté invasif de l'anesthésie générale, ainsi que les risques et les inconvénients associés. En raison du caractère moins invasif de cette technique, la peau a beaucoup moins de tuméfactions et d'ecchymoses (des bleus) après l'opération. La toux, la nausée et les vomissements souvent attribués à l'anesthésie générale sont ainsi évités et la période nécessaire pour pratiquer la procédure s'en trouve diminuée. Cette approche impose d'ailleurs moins de stress sur le corps humain. Tous ces facteurs contribuent donc à une guérison et un retour aux activités normales plus rapides.

Anesthésie générale

Lors d'une anesthésie générale, la patiente est complètement inconsciente et paralysée. Un tube respiratoire est placé dans la trachée de la patiente et un appareil d'anesthésie aide sa respiration. La patiente est surveillée de près tout au long de la procédure. Lorsque celle-ci est terminée, le tube est retiré et la patiente se réveille. Ce type d'anesthésie représente une option plus invasive car elle place le corps humain en situation de stress. La période de rétablissement est plus longue, accompagnée de nausées et vomissements. Cela entraîne généralement des ecchymoses plus importantes sur la peau après l'opération.

Dr Samaha préconise l'anesthésie locale, de même que ses patientes, car c'est une technique moins invasive et qu'elle permet un rétablissement plus rapide. Lorsqu'elle est nécessaire, l'anesthésie générale peut parfois être une option envisageable.

Foire aux questions

Lors d'une anesthésie par sédation, suis-je éveillée durant la chirurgie ?
Non, les patientes sont confortablement endormies. La seule différence est qu'au lieu d'avoir un tube dans la gorge et un appareil d'anesthésie qui vous aide à respirer, vous respirez tranquillement par vos propres moyens.

L'anesthésie par sédation est-elle largement répandue ?
Bien que ce type d'anesthésie existe depuis plusieurs décennies, elle a en quelque sorte disparue. De nos jours, de plus en plus de chirurgiens en Amérique du nord ont tendance à pratiquer leurs chirurgies sous anesthésie générale. La raison pour cela est que la formation chirurgicale s'effectue dans des grands hôpitaux universitaires où la grande majorité des procédures sont réalisées sous anesthésie générale. Les chirurgiens sont donc essentiellement formés pour opérer sous anesthésie générale. Une formation complémentaire et une bonne expérience sont requises pour effectuer des chirurgies sous anesthésie locale, avec ou sans sédation. La plupart des chirurgiens n'obtiennent pas cette expérience supplémentaire.

Quel type d'anesthésie est recommandé pour vous ?
La plupart des patientes sont de bonnes candidates pour ces deux types d'anesthésie. Dans de rares cas, une patiente aura de meilleures dispositions pour un type d'anesthésie plutôt qu'un autre. Dr Samaha prend alors en compte l'état de santé de la patiente, ainsi que ses préférences et le type de procédure pour se prononcer sur l'anesthésie qui conviendra le mieux à cette patiente.

Cliquez ici pour contacter Dr. Samaha.